Communiqué : appel à la responsabilité des candidats

Communiqué : appel à la responsabilité des candidats

Appel à la responsabilité des candidats : les mots ont un sens

La maire sortante de Colombes en 2020, Nicole Goueta, candidate aux élections départementales dans les Hauts-de-Seine, a écrit sur son tract de campagne : « Ils veulent faire de Colombes une ville du 9.3 ». Dans les colonnes du Parisien de ce jour, elle ajoute  « Certaines villes du 93 ont vraiment une réputation… Je connais des gens qui ont déménagé de L’Île-Saint-Denis parce qu’ils ne pouvaient plus y vivre. »

Ces propos sont violents, stigmatisants et diffamatoires : je les condamne fermement. Les mots ont un sens, du poids et des conséquences. Dans le contexte de l’escalade de violence dans nos sociétés, les élus se doivent d’être un exemple de responsabilité et de respect. L’instrumentalisation de tout un département et de ses habitants à des fins électorales n’est pas digne d’un.e élu.e de la République. Au contraire : nous, élu.e.s, devons être les premiers artisans et garants de la cohésion sociale et du vivre-ensemble. Celles et ceux qui opposent les citoyens entre eux, les classent et les divisent, sont des pompiers-pyromanes.

Pour ma part, en tant que Maire de L’Île-Saint-Denis, commune-trait d’union entre la Seine-Saint-Denis et les Hauts-de-Seine, je porte ce message. Bien que notre département de Seine-Saint-Denis souffre de lourdes inégalités socio-économiques par rapport aux Hauts-de-Seine, il n’existe pas de fracture irrémédiable entre nos deux départements. C’est notre responsabilité commune que de travailler à la résorber, à construire une société plus juste et durable.

L’attaque de Madame Goueta contre L’Île-Saint-Denis et ses habitants est d’autant plus insupportable qu’elle est infondée. A L’Île-Saint-Denis, la fidélité résidentielle y est particulièrement prononcée. Nous avons souvent trois générations d’habitants qui y vivent paisiblement, très attachées à leur commune-île, si belle et singulière. En 2020, L’Île-Saint-Denis est la commune qui a connu la plus forte croissance démographique du département : 14%. Contrairement à ce qu’affirme Madame Goueta, de nombreux habitants choisissent donc L’Île-Saint-Denis et s’y installent. Notre communauté insulaire y accueille même d’anciens habitants de Colombes et des Hauts-de-Seine.

J’appelle les candidats dans le cadre des campagnes électorales en cours, à la raison et à la responsabilité sur leurs mots et leurs actes. Notre exemplarité est une nécessité et un prérequis pour consolider notre démocratie et pour renouveler la confiance entre les citoyens et les élus.

A L’Île-Saint-Denis, nous sommes toutes et tous chez nous : nous y construisons des ponts, et pas des murs.

Mohamed Gnabaly, maire de L’Île-Saint-Denis

 

Téléchargez la version numérique du communiqué
Partagez cela à vos proches !