Confinement : la culture à vos côtés

Confinement : la culture à vos côtés

Durant le confinement, les artistes se mobilisent pour vous apporter un peu de joie. Et les professeurs de l’École des Arts ne sont pas en reste. Coup d’œil sur l’action de la culture depuis le 16 mars. 

Cours et pratique artistique maintenus

Dès le 16 mars, les professeurs de l’École des Arts se sont organisés pour poursuivre leur mission d’enseignement par télétravail, avec les moyens techniques dont il ou elle dispose. C’est donc une batterie de réseaux sociaux qu’ils ou elles expérimentent pour maintenir la continuité pédagogique avec leurs élèves : mail, téléphone, Skype, Zoom, WhatsApp, Facetime, etc.

Ainsi, des rendez-vous réguliers sont pris pour continuer de donner des cours d’instruments. De même, ont été mis en place dans plusieurs disciplines les échanges de vidéos enregistrées. Le principe : l’élève joue son morceau en se filmant, le professeur lui renvoit une vidéo en interprétant le morceau et prodiguant par là-même des conseils techniques et artistiques. Une pratique également mise en place par les professeurs de danse.

Côté théâtre ou chant, on tente les cours en direct via la visioconférence, mais il reste difficile de « jouer » à distance. Ces moments « hors-temps » sont donc mis à profit pour transmettre « autrement » et pour nourrir la pratique par la réflexion. Cela se concrétise par l’envoi de documents, de vidéos (exemple de tutoriels pour le chant, de liens Youtube pour des thématiques autour de son instrument/les solos de trompette dans les musiques de film par exemple…).

L’académie du monde d’après

L’Académie du Monde d’Après est une initiative citoyenne née du collectif Meute d’amour. Il s’agit d’un festival en ligne, entièrement virtuel, né du confinement. L’objectif : appeler les citoyens « à se réunir virtuellement pour célébrer les travailleurs anti-coronavirus et de créer ensemble l’après-crise« . Diffusée de 15h à 23h sur Zoom, YouTube et Facebook, L’Académie du Monde d’Après réunit 250 personnalités qui y viennent prendre la parole à travers l’art, la lecture, la musique, l’humour, le débat, la poésie, la danse et aborder des thématiques telles que  l’égalité, la solidarité, les libertés, l’alimentation et la santé locale, le climat, etc.

Paul Lacombe, professeur à l’École des Arts, a participé avec son quatuor de saxophone Ellipsos à cette initiative lors de deux émissions. Retrouvez-le le samedi 11 avril (à partir de 2h30) et le dimanche 12 avril (à partir de 3h27).

De nombreux spectacles et concerts en ligne

Le service culture n’a pas manqué de vous dresser un petit panorama des concerts et spectacles en ligne, à regarder seul ou en famille.

Le festival de Saint-Denis vous propose de revoir le concert d’ouverture de l’édition 2019 qui donnait la Symphonie n°2 – Résurrection de Mahler dirigée par Myung-Whun Chung avec le chœur et l’Orchestre Philharmonique de Radio France.

Cliquez ici pour visionner le concert

Pour les plus jeunes, l’Opéra Comique met en ligne Le Mystère de l’écureuil bleu. Aussi drôle qu’initiateur, Le Mystère de l’écureuil bleu, dont l’intrigue se joue au sein-même du théâtre, a été conçu par Marc-Olivier Dupin et Ivan Grinberg comme une enquête pour les plus jeunes, une invitation à l’art lyrique pour les grands et un jeu de piste pour les amoureux de l’Opéra Comique.

Cliquez ici pour visionner le spectacle

Enfin, au mois de mai aurait dû se tenir les commémorations de l’abolition de l’esclavage. Pour pallier son annulation, le service culture vous propose de revisionner l’édition 2019 qui s’est tenue à L’Île-Saint-Denis.

Cliquez ici pour visionner la commémoration 2019

La médiathèque Elsa Triolet, comme l’ensemble des médiathèques de Plaine Commune, vous propose des contenus en ligne. Il vous suffit juste de vous identifier avec le numéro de votre carte de médiathèque sur le site Medi@tic.

Cliquez sur ici pour vous rendre sur Medi@tic

Partagez cela à vos proches !