Confinement : les numéros d’aide psychologique d’urgence

Confinement : les numéros d’aide psychologique d’urgence

Alors que les périodes de confinement, déconfinement et reconfinement se succèdent en France depuis plus d’un an maintenant, cette situation peut être source de grande détresse pour certaines personnes. Si vous avez besoin de parler, plusieurs dispositifs d’écoute sont disponibles. N’hésitez surtout pas à y avoir recours !

SOS-Amitié : par téléphone au 01 42 96 26 26 (24h/24, 7j/7), ou par tchat en ligne ici (de 13h à 3h du matin)

Alcool Info Service : par téléphone au 0 980 980 930 (de 8h à 2h du matin, 7j/7), ou par tchat en ligne ici (de 8h à minuit)

Drogues Info Service : par téléphone au 0 800 23 13 13 (de 8h à 2h du matin, 7j/7) ou par tchat en ligne ici (de 8h à minuit)

Pour les femmes victimes de violences conjugales : par téléphone au 3919 (de 9h à 19h, sauf le dimanche) ou par Internet ici (24h/24)

Pour les enfants en danger : par téléphone au 119 (24h/24, 7j/7). Les victimes de violences intrafamiliales peuvent également donner l’alerte par SMS adressé au 114.

La Croix Rouge : par téléphone au 09 70 28 30 00 (ligne mise en place pour la période du confinement)

Suicide écoute : par téléphone au 01 45 39 40 00 (24h/24, 7j/7)

 

Dispositif Santé Psy Étudiant : dispositif de soutien psychologique mis en place depuis février 2021 pour aider les étudiants ressentant le besoin de parler. Il permet de consulter un psychologue pendant un premier cycle de trois séances. Ce cycle peut ensuite être renouvelé sur demande. Il est nécessaire de voir son médecin traitant ou son service de santé universitaire pour faire ces demandes. Les consultations sont quant à elles entièrement payées par l’État. Toutes les infos à savoir ici

Conseils additionnels : ne restez pas collé(e) aux chaînes et sites d’information. L’actualité peut être très anxiogène, aménagez-vous des coupures. Certains psychologues, psychiatres et psychothérapeutes proposent des téléconsultations pendant le confinement. N’hésitez pas à contacter un professionnel de santé.

Partagez cela à vos proches !