En raison de la période électorale, le contenu de cette page a été archivé conformément aux règles éditées par le code électoral et à l’article L52-1

Notre île est en mouvement, dans la trajectoire de changement engagée depuis 2001. Réussites et difficultés portent la marque des efforts consentis par les Îlodionysien(ne)s, leurs élu(e)s, les agents communaux et territoriaux, les partenaires, toutes et tous attachés à notre qualité de vie insulaire.
Dans un contexte, international et national, doux aux riches et dur aux pauvres, nous tenons bon. À l’instar du soulèvement social depuis novembre 2018, notre île mobilise ses ressources, sa pugnacité et sa générosité. Ensemble, nous tâchons de desserrer les fortes contraintes (financières, administratives, culturelles) qui tendent à nous paralyser. Notre confiance se renforce pour relever le défi de la justice fiscale et sociale et des urgences écologiques et climatiques.
La coopération multiforme entre les élus et les citoyens attire de nouveaux partenaires. Nos engagements écologiques pour la sobriété énergétique, la qualité de l’air, le respect de la biodiversité pour l’alimentation biologique et les déplacements propres sont tenus. Souvent sollicitée, la solidarité grandit en responsabilité, en créativité et en générosité. Forte de nos 85 nationalités, notre île-monde partage les combats pour une humanité pacifique et fraternelle. Le maillage serré des relations humaines renforce la dimension sociale, la plus précieuse, de notre richesse.
Un grand merci aux élus, aux agents communaux et communautaires aux partenaires, aux ilodyonisien(ne)s  qui apportent leur contribution au bien vivre ensemble sur l’Île saint Denis.

Mohamed Gnabalymaire de L'Île-Saint-Denis
Le mot du maire

Priorité à l'éducation, au vivre ensemble et au cadre de vie

Faire grandir les plus jeunes en humanité, vivre ensemble dans un cadre de vie apaisé avec une vie de quartier dynamique, c’est la priorité de L'Île-Saint-Denis pour 2018. Dans un contexte national toujours plus difficile de réduction des dépenses publiques, la Ville de L’Île-Saint-Denis poursuit ses efforts en faveur de l’amélioration du cadre de vie et de la cohésion territoriale. Elle continue d’investir pour ses priorités que sont l’éducation, la jeunesse et le sport, le cadre de vie et la tranquillité publique.


Un service public pour tous

Mohamed Gnabaly, maire de L’Île-Saint-Denis le soulignait lors de ses vœux à la population le 19 janvier dernier : « En 2017, la cantine et les activités périscolaires ont pu être ouvertes à tous ». Permettre à tous les habitants de pouvoir accéder au service public, une dynamique de lutte contre les inégalités territoriales que la ville souhaite consolider en 2018 avec :


  • la révision des tarifs pour les activités municipales et la baisse de 15 et 10% pour les tranches 2 et 3 de quotient familial,
  • l’ajout d’une part dans le calcul de quotient des familles monoparentales.

Éducation : une nouvelle dynamique

L’éducation est la première priorité de la municipalité. Avec le retour à la semaine de 4 jours, c’est tout l’écosystème éducatif qui sera repensé. Pour 2018, la ville a pour objectif :


  • d’améliorer la qualité d’accueil de la pause méridienne qui passe de 1h30 à 2h,
  • d’améliorer les temps d’accueil de loisirs, avec de nouvelles activités éducatives et récréatives,
  • de créer un poste d’Atsem (Agent Territorial Spé. des Écoles Maternelles) pour ouvrir une classe Toute Petite Section ( TPS) à l’école Jean Lurçat afin d’encourager la socialisation des enfants de moins de trois ans,
  • de réhabiliter le centre de loisirs les Dauphins pour accueillir l’ensemble des élémentaires,
  • d’améliorer la formation de nos animateurs.
La jeunesse au cœur des investissements

Soutenir la famille, c’est aussi renforcer l’offre de service public à destination de la jeunesse, soit des 11-30 ans. L’année 2017 a vu le retour des Foulées, l’année 2018 sera quant à elle marquée par :


  • la création d’un service Jeunesse et Sport, équipe pluridisciplinaire qui travaillera sur tout le champ de la jeunesse à travers la culture, le sport, l’éducation en construisant des actions avec l’ensemble des services municipaux et acteurs associatifs,
  • l’ouverture de la Maison de la Jeunesse en lieu et place de l’ancienne école de musique et de danse,
  • le lancement des études autour de la rénovation du complexe Robert César.
Un cadre de vie apaisé

Écrin écologique aux portes de Paris, L’Île-Saint-Denis jouit d’un cadre atypique qu’il s’agit de préserver. Bien et mieux vivre- ensemble, un enjeux majeur pour notre petite commune qui, au cœur d’un territoire en plein développement, verra sa population croître d’ici 2025 pour dépasser 10 000 habitants. Pour protéger ce cadre de vie exceptionnel, la ville renforce ses moyens d’action en matière de tranquillité publique et de prévention avec :


  • la mise en place du plan de stationnement réglementé (zone bleue : une réunion publique sera organisée le 4 juillet prochain en salle des mariages),
  • la création d’un service de cinq personnes dont deux Agents de Surveillance de la Voie Publique (ASVP) ; ils auront, entre autres, pour mission de dresser des procès verbaux.
Pour le grand quartier sud !

De Marcel Paul à l’écoquartier, la Ville souhaite apaiser et sécuriser le grand quartier Sud en travaillant au développement des activités socioculturelles et à Lutte contre le stationnement gênant la création de nouveaux services et de commerces pour favoriser la cohésion sociale et territoriale. La Ville souhaite encourager la mixité et développer une relation citoyenne de proximité. En 2018, les objectifs de la Ville sont :

  • la poursuite des études de l’ANRU et de la rénovation de l’école Jean Lurçat,
  • la création d’un poste de chargé de développement social,
  • l’installation d’un local ville au sein de la centrale de mobilité,
  • la réflexion sur des permanences de service public à l’école Jean Lurçat.
Impôts locaux : 0% d'augmentation de la part communale

Les impôts locaux sont d’une part la taxe d’habitation, d’autre part la taxe foncière sur les propriétés bâties et non bâties. Ils sont perçus par les collectivités territoriales pour financer les infrastructures et équipements et constituent la principale recette de fonctionnement pour la commune. Ils sont composés de la part communale, mais également de taxes prélevées par le département et la région qui elles, peuvent augmenter.

Depuis 2009, la Ville n’a pas augmenté les taux des taxes communales. Cette année encore, elle maintient les taux d’imposition à leur niveau actuel.

Notre budget de fonctionnement 2019

Cette page est en cours d'actualisation pour l'année 2019.

Les informations relatives au budget 2019 sont disponibles via le rapport du bilan prévisionnel disponible en cliquant sur le bouton ci-après.

Vous pouvez retrouver le budget détaillé pour 2019 et le compte administratif de la ville en consultation libre sur notre site internet.

Budget 2019Rapport d’orientation budgétaire 2019Rapport budget primitif 2019Compte administratif